Anthropologie du corps, des sciences et des techniques, des arts et de la mémoire

mercredi 2 juin 2010

Vers des Robots Ecologiques ?

Bombay, Septembre 2004
Bientôt, Ganapati, le dieu hindou à tête d'éléphant, prendra la forme d'une machine et absorbera dans son ventre toutes les infortunes du monde
Emmanuel Grimaud, Cosmic City, 2008

L'introduction du très bon film que l'anthropologue Emmanuel Grimaud consacre aux automates religieux de Bombay, soulève un problème qui dépasse le seul sujet du film. Il m'est souvent arrivé de penser que les robots ont, en quelque sorte, la capacité de renouveler d'anciennes préoccupations religieuses, touchant notamment au rachat des erreurs humaines. Ces préoccupations trouveront ici une résonance un peu particulière. On ne les abordera pas de front, ni en termes religieux d'ailleurs, mais plutôt en évoquant des problèmes de digestion artificielle et d'écologie...




Les amateurs d'histoire des automates savent que la reproduction mécanique des fonctions digestives a fait la renommée d'un ingénieux homme de l'art du XVIIIème siècle, Jacques Vaucanson. Son canard digérateur fît en effet sensation. Il continue par ailleurs de susciter un débat quant à son fonctionnement réel. L'objet, aujourd'hui disparu, devait en fait imiter le comportement alimentaire d'un canard. Il devait prendre le grain de son bec, l'ingérer et, par un mystérieux mécanisme dont Vaucanson seul connût le secret, le digérer avant d'excréter une substance pâteuse, réduction du grain par le biais des processus chimiques de dissolution que l'ingénieur voulût précisément illustrer à travers sa machine.

Cet objet reste une curiosité fameuse, mais sa fonction continue d'intéresser les roboticiens, moins du fait du processus qu'il s'agît d'illustrer (et que l'on connaît bien aujourd'hui), que par l'intérêt de pouvoir utiliser des déchets afin d'en faire de l'énergie (la biomasse), et donc d'offrir à un robot de nouvelles perspectives quant à son autonomie. C'est à ce titre, par exemple, qu'est né le projet Ecobot.




On est certes encore loin d'un temps où les robots seraient capables de chercher à contenter eux-mêmes leur faim. Mais l'on peut, pour une fois, se projeter dans un proche avenir, et rêver que des machines d'un genre nouveau puissent nous aider à recycler la masse considérable de déchets que nous produisons chaque jour sans en produire eux-mêmes. Ce serait là une perspective pour le moins intéressante, à l'heure où les rapports des technologies "intelligentes" et de l'environnement apportent autant de nouveaux problèmes que de nouvelles solutions.


Pour aller plus loin :
Bug-Eating Robots Use Flies for Fuel - sur National Geographic
As e-waste mountains soar, UN urges smart technologies to protect health - sur UN News Centre
Livre : Emmanuel Grimmaud, 2008, Dieux et Robots, Les Théâtres d'Automates Divins de Bombay + Cosmic City (DVD), L'archange Minotaure - sur Amazon.fr