Anthropologie du corps, des sciences et des techniques, des arts et de la mémoire

dimanche 27 novembre 2016

Étude sur les usages de YouTube

En 2016, la moitié des Français, entre 16 et 44 ans, va sur YouTube chaque jour. Plus qu’une habitude, YouTube devient un réflexe pour se divertir, s’informer et apprendre. Pour la première fois en France, deux ethnologues, Céline Morin, docteure en sciences de l’information et de la communication au Laboratoire Communication, Information, Médias - Sorbonne Nouvelle - Paris 3, et Joffrey Becker, docteur en anthropologie sociale et ethnologie et chercheur affilié au Laboratoire d'Anthropologie Sociale, sont allés sur le terrain en août dernier pour observer et interpréter la réalité des usages de YouTube en France. Décryptage en 9 points de cette étude ethnographique inédite !


 

mardi 18 octobre 2016

Projections, Interactions, Emotions - Journées PsyPhINe 2016

Projections, Interactions, Emotions - Journées PsyPhINe 2016
13-14 décembre 2016
Nancy, MSH Lorraine (salle internationale)

Nous sommes de plus en plus souvent invités à entrer en relation avecdes robots ou des machines, que ce soit à des fins pratiques(thérapeutiques, professionnelles, scientifiques) ou ludiques. Mais quelest ce type de relation, qui semble dépasser rapidement le simple usage fonctionnel, la réaction automatique et l’action mécanique, pour s’ouvrir à quelques interactions lors desquelles nous tentons d’interpréter le comportement de ces machines? Nous leur attribuons des intentions, une certaine forme de volonté, parfois même des émotions, tout en reconnaissant par ailleurs leur caractère d’objets construits, programmés par des hommes. Est-il donc légitime de parler d’interaction, et si oui, dans quelles conditions, selon quels critères? L’aspect humanoïde de la machine est-il nécessaire pour que nous soyons enclins à lui prêter des états mentaux? N’est-ce pas parce que nous reconnaissons déjà, dans le robot, une certaine disposition à communiquer avec nous que nous tentons ensuite de le comprendre, de décrypter ses attitudes? Et si nous acceptons de l’humaniser en lui trouvant des airs curieux, en le jugeant sympathique, hautain ou facétieux, pourquoi refuser de le considérer aussi comme intelligent, doté de conscience et d’attention à l’autre? Une machine "artificiellement intelligente"? Qu’est-ce que cela change à l’ensemble de nos échanges (sociaux, juridiques, affectifs)?

Informations, programme et résumés
http://poincare.univ-lorraine.fr/fr/manifestations/psyphine-2016

Entrée libre, inscription obligatoire
http://poincare.univ-lorraine.fr/fr/inscription-journees-psyphine-2016

vendredi 18 mars 2016

La société-machine à l’heure de la robotique avancée

Ce texte à paraître est un essai sur la notion de cyborg. En s'intéressant aux espaces où la robotique cherche à s’intégrer, il pose les questions de la place particulière qu’y occupent les corps et des agencements nouveaux qui s’établissent entre humains et machines. Ce texte a été présenté lors des journées Predictive Studio 24H qui se sont tenues à l’ENSCI – Les Ateliers entre les 1er et 5 février 2016.

mercredi 24 février 2016

Robotique : enjeux et impacts sur l’économie de demain ?


Café économique de Bercy 
Mardi 15 mars 2016 
de 15:30 à 17:30 

Ministères économiques et financiers 
139 rue de Bercy
75012 Paris 

[inscriptions closes] 

Le « Plan Robotique », qui a pour objectifs de constituer une offre nationale et de diffuser la robotique dans l’industrie et dans la société, est un des 34 plans du programme de la Nouvelle France Industrielle, lancé en 2013. Le projet Industrie du Futur constitue, depuis 2015, la seconde phase du programme de la Nouvelle France Industrielle. Visant à accélérer la mise en œuvre de technologies de pointe et à constituer un savoir-faire de haut niveau, notamment en termes de robotique, il est destiné à moderniser l’outil industriel des entreprises françaises.

En quoi la « robolution » en marche  constitue-t-elle une nouvelle révolution industrielle ? Que faut-il penser de l’émergence des robots collaboratifs (ou « cobots ») ? Quels sont les impacts sur les modes de travail dans le secteur industriel, les compétences dans les entreprises, la formation et l’emploi des jeunes ? Et quels sont les enjeux posés par le développement de la robotique sur le plan social, sociétal et juridique ?

Au programme :
Industrie du futur : quelle place pour la robotique ?
Robotique collaborative : quelles interactions homme-robot en milieu industriel, quels impacts sur le marché du travail (création/destruction d’emploi, nouveaux métiers,…) ?
Robot humanoïde – approche anthropologique : robotisation des activités sociales & transformations du travail, focus sur l’écologie roboticienne ;
Droit des robots : le concept de “personnalité robot” et la création d’un statut juridique adapté.

Avec Hoang Bui, Hélène Determe, Joffrey Becker, et Jeremy Bensoussan

Ce café économique s’inscrit dans le cadre de la Semaine de l’Industrie, organisée du 14 au 20 mars 2016 par la Direction Générale des Entreprises.

mercredi 10 février 2016

Des robots et des Hommes

Photo : Max Aguilera-Hellweg (http://aguilerahellweg.com)

Des robots et des Hommes
Expositions / Installations / Conférences / Projections
Centre Culturel de Bellegarde / Toulouse
Du 7 au 30 Avril 2016

Une révolution est en cours : la robolution. Robots humanoïdes qu’on souhaiterait aimer mais qui nous inquiètent, robots machines remplaçant à vitesse exponentielle les humains à leurs postes de travail ou encore hommes augmentés et autres transhumains qui par la fusion de l’organique et du numérique font sortir l’humanité de sa condition première : impossible de ne pas pressentir qu’un changement anthropologique majeur est en cours. 

Face à ce nouveau paradigme il convient peut-être de commencer par poser quelques questions simples: le progrès technique entraîne-t-il toujours un progrès éthique, sommes-nous prêts à tout accepter, comment construire un nouvel humanisme ? 

C’est ce à quoi ces rencontres vous invitent.

Avec : Marc Felix, Bruno Victor-Pujebet, Max Aguilera-Hellweg, Elie Cinqpeyres, Florent Lamiraux, Stéphane Doncieux, Cyberdroïd, Joffrey Becker, Jean-Claude Heudin, Thierry Keller, Jean-Michel Besnier, Ariel Kyrou.

lundi 8 février 2016

Bourses de recherche doctorales et postdoctorales


Bourses de recherche du musée du quai Branly (Année 2016-2017) 

Le musée du quai Branly propose chaque année des bourses doctorales et postdoctorales destinées à aider des doctorants et de jeunes docteurs à mener à bien des projets de recherche originaux et innovants. 

Les disciplines concernées sont : l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie (à partir du néolithique), la sociologie, les arts du spectacle. 

Les domaines de recherche privilégiés sont : les arts occidentaux et extra-occidentaux, les patrimoines matériels et immatériels, les institutions muséales et leurs collections, la performance rituelle, la technologie et la culture matérielle. 

Les projets particulièrement susceptibles de tirer parti de l’environnement du musée du quai Branly seront examinés avec la plus grande attention. 

Au cours de l’année, les candidats sélectionnés présenteront un article destiné à être soumis à publication scientifique dans le cadre du séminaire interne du département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly. Ils devront fournir au département de la recherche et de l’enseignement du un rapport d’activité détaillé de leurs recherches au terme de la bourse. 
 

dimanche 31 janvier 2016

Predictive Studio 24H


PREDICTIVE STUDIO 24H  
Atelier  
du lundi 1er février au vendredi 5 février 2015 
ENSCI-les ateliers
Paris

Le thème de cette expérimentation de projet prospectif porte sur les pratiques des designers et des architectes dans un futur proche. En imaginant la multiplication et prolifération – par ailleurs déjà en cours de capteurs, objets intelligents etc.  à toutes les échelles (des informations satellitaires à celles qui portent sur notre organisme), dans le PREDICTIVE STUDIO 24H on imaginera les 24h d’un professionnel de l’architecture et du design dans un futur proche (2050).

Et les retombées portent d’une part sur la relation à ces objets technologiques, mais aussi la significations de ces objets lorsqu’ils rentrent dans notre quotidien et les modification anthropo-philoso-sémio-sociologiques que cela pourrait comporter. En effet, les transformations en cours dans notre quotidien est un indice de la mutation de la société vers une forme d’anticipation permanente des besoins. Ainsi, les scénarios du futur, permettront de développer une réflexion sur les limites que nous franchissons avec ces objets/projets-inconnus : Les limites entre public-privé ; intime-public-personnel professionnel ;corporéité-dématérialisation.

Les limites sur la manière de communiquer et partager des connaissances ; les effets sur le statut de ces projets à venir (utopie ? projet d’un futur programmé ?) Les limites et les porosités entre disciplines qui alimentent les nouveaux projets de design (pratiques participatives ; impacts sur les politiques publiques, nouvelles économies…)

Les architectes, les designers, les créateurs sont les acteurs et les makers d’un monde à venir, ainsi, ces projets pourraient devenir des « actes spéculatifs », au sens des philosophes D. Debaise et I. Stengers : «  parler de « gestes spéculatifs », c'est, pour nous, mettre la pensée sous le signe d'un engagement par et pour un possible qu'il s'agit d'activer, de rendre perceptible dans le présent. (…). En effet, le sens de l'activation d'un possible tient à ses conséquences, à la vérification que constitue la modification du présent qu'elle peut entraîner. Ce qui implique, en retour, l'engagement spéculatif comme pensée des conséquences, et non utopie ou imaginaire projetés sur le présent. »

Séminaire d'ouverture
Lundi 1er février, 
9h30 Antonella Tufano, Présentation
9h40 Anolga Rodionoff, Les territoires saisis par le virtuel
10h20 Etienne Armand Amato, L'immersion dans l'image interactive : un art de vivre
11H00 Joffrey Becker, La société-machine à l'heure de la robotique avancée
11h40 Yann Minh, Le Nøømuseum
14h00 Lancement du workshop par Armand Behar et Anne Dubos

Présentation publique des travaux (sur inscription)
Vendredi 5 février 16h00 à l'ENSCI

jeudi 21 janvier 2016

Automates et robots musiciens

Séminaire "Geste, instrument de musique, technologie" 
Baptiste Bacot, Nicolas Donin

Vendredi 22 janvier à 15h
EHESS 
105 Bd Raspail 
75006 Paris 
Salle 11

Joffrey Becker : Automates et robots musiciens 

Pourquoi les industriels et les chercheurs fabriquent-ils des robots musiciens ? Quel sens donne-t-on au spectacle étrange offert par leurs machines ? Lors de cette séance, j’envisagerai l’imitation robotique du corps qui joue à travers différents aspects. Je noterai tout d’abord combien l’imitation robotique du musicien s’inscrit dans l’histoire longue des automatismes. Cette histoire est en réalité celle d’une physiologie plus générale du geste, qui prend la musique comme problème. Les manifestations que prend cette imitation s’inscrivent en effet plus largement dans le spectre des problèmes envisagés par la robotique. Elles nous adressent la question de l’autonomie dont nous somme prêt à doter les machines et des relations que nous pouvons entretenir avec elles.

jeudi 7 janvier 2016

Conférence-dédicace, Joffrey Becker & Zaven Paré

Mercredi 27 janvier à 19h
Médiathèque George Sand 
7 Rue de Mora, 95880 Enghien-les-Bains
Exposition du 27 Janv. au 26 Mars 2016
Entrée libre

Faut-il que les robots nous ressemblent ? Que gagne-t-on à cultiver la confusion entre l’homme et la machine ou comment faire pour la dépasser ? Ce sont autant de questions que nous pose de manière cruciale l’artiste Zaven Paré au travers de l’exposition « Robot Cobayes » présentée à la médiathèque George-Sand du 27 janvier au 26 mars 2016, autour de documents photographiques, de croquis et d’enregistrements filmés dans des laboratoires de robotiques japonais.

Afin de comprendre la singularité des robots, au sein des laboratoires du Robot Actors Project de l’université d’Osaka et de l’Institut de recherche ATR de Kyoto, il faut les observer, encadrés par un double héritage, celui des sciences mais aussi celui des arts. Zaven Paré, artiste expérimentateur, observe non seulement la manière dont nous nous attachons aux robots (quasiment malgré nous) mais aussi cette étrange mise en scène de machines qui nous ressemblent parfois étrangement.

L’exposition de Zaven Paré est doublée d’un volet au Centre des arts • Mecatronic (15 janv. > 20 mars 2016)

http://www.georgesand95.fr/georgesand95.fr/cms/articleview/id/388

Persona, étrangement humain

Persona, étrangement humain 
Actes Sud - Musée du quai Branly 
Emmanuel GRIMAUD, Thierry DUFRENE, Denis VIDAL, Anne-christine TAYLOR (éd.)

Ce catalogue, qui accompagne une exposition qui se tiendra au musée du quai Branly du 26 janvier au 13 novembre 2016, s’intéresse aux mécanismes par lesquels un objet accède à un statut de “personne” et peut se transformer en être animé, alors qu’il n’est constitué que de matière inerte. Il s’agit de comprendre les caractéristiques formelles et les dispositifs situationnels dont jouent les cultures les plus diverses, y compris la nôtre, pour injecter de la “personne” dans des objets. Il présente des essais et des pièces de l’art occidental ou non occidental, d’art populaire ou d’art contemporain. Il confronte aussi le lecteur à des objets empruntés aux domaines des nouvelles technologies, au design et à la robotique.